Travailler dans le développement durable : un métier d’avenir

Il existe de plus en plus de débouchés pour celles et ceux qui souhaitent travailler dans le secteur du développement durable et de l’écologie. Si l’étude gouvernementale  “Générations 2013” semblaient assez pessimiste sur les perspectives d’emploi des jeunes diplômés ayant choisi la filière du développement durable [1], le contexte semble avoir évolué en 2019, en gré des prises de conscience successives.

Pourquoi se former au développement durable et à l’écologie ?

Poussé par la mouvance de l’agriculture biologique, l’extrême urgence climatique et les théories de l’effondrement [2], la filière du développement durable s’impose désormais comme une filière de référence pour celles et ceux qui veulent “changer le monde”.

Et pour cause, les chiffres de la production verte en France ne sont pas à rougir. En 2017, ce n’est pas moins que 87 milliards d’euros, soit 2,2 % de la production française totale atour du développement durable et ce chiffre est en croissance constante. [3]

Pour comprendre l’ampleur du phénomène et le marché potentiel que représente l’économie verte, il suffit d’observer comment s’acharnent les acteurs de la grande distribution autour de la filière du bio. Cette situation ubuesque résume assez bien les tensions et les enjeux d’un ancien monde qui essaie de s’accaparer les nouvelles tendances à tout prix.

Sauf que le développement durable n’est pas une tendance, mais à la fois, un choix de vie, une éthique et une économie qui n’a pas les mêmes principes de fonctionnement que les logiques capitalistes classiques. Il convient donc d’analyser ce nouvel écosystème et d’envisager de nouveaux modes de fonctionnement pour délivrer de nouvelles compétences (et idéologies) qui sauront répondre aux enjeux de demain. Décroissance nous voila !

écologie on en veut toujours plus
Activistes écologistes [sources Pixabay]

Quels sont les métiers de l’écologie ?

Attention, se former aux métiers du développement durable ne vous assure pas de travailler autour de la nature (ex : garde forestier). Le champ d’action est bien plus large que cela et ce n’est que 1% des emplois du développement durable qui vous permettra de vivre et de travailler près de la nature.

En d’autres termes, si vous souhaitez travailler avec les animaux, les arbres et passer le plus clair du temps à l’extérieur, choisissez plutôt une filière autour de l’agriculture qui offre de bien jolies perspectives (ex : permaculture) ou vous spécialiser par le biais d’un BTS

Studyrama [4] nous renseigne sur les métiers du développement durable. La liste citée n’est pas exhaustive, mais nous renseigne sur les points suivants et nous permets de dégager une certaine tendance.

Les métiers de l’écologie recruteront, principalement dans les domaines suivants

  • Les eaux usées & recyclage : le traitement des eaux usées et le recyclage est un enjeu de taille dans le monde à venir. Les industries ont du mal à se repenser et l’économie du “toujours plus” ne souhaitent pas s’arrêter de produire du jour au lendemain. Il faudra donc recycler à défaut de produire moins. (ex : le plastique)
  • L’énergie : les enjeux énergétiques sont d’une importance capitale pour la société de demain et ne sont pas sans poser la question de l’effondrement. Il y a tout d’abord, les besoins opérationnels qui ne cessent de s’accroître (ex : Internet [5] qui consomme toujours plus – cf vidéo), mais aussi le parc des centrales nucléaires à canaliser et à entretenir.

  • Les nouveaux métiers du développement durable  : la transition écologique des mettre en place. Les subventions ne sont pas si courante et le contexte économique n’est pas toujours favorable à ce genre de transformation difficile.Il faudra mettre en place des normes pour imposer l’écologie comme un devoir et non plus comme un droit. L’économie verte recrutera donc des chargés de développement durable, des avocats, des gestionnaires de risques, des responsables HSE etc….

Une formation dans le développement durable comme celle de l’ESI peut aussi vous former aux nouveaux métiers liés à l’écologie afin de penser au nouvelles formes de production verte (éolien, géothermie, énergie marine…)

Écologie : les formations

Il existe plusieurs niveaux de formations dans les filières du développement durable. Le parcours de l’étudiant suit un schéma classique.

Pour celles et ceux qui aiment la nature, il existe des CAP/BEP orientés Agriculture et des BTS (BTSA Gestion et protection de la nature ou Gestion forestière). Il y a aussi de nombreuses formations supérieures liées à l’écologie.

Les filières BTS sont assez spécialisés et vous formeront aux métiers techniques de demain (Gestion des Eaux, traitement des déchets, Hygiène…). Les grandes écoles proposent aussi des programmes de MASTER détaillés et assez complets autour du développement durable.

SOURCES :
Pour en savoir plus sur l’impact de la transition écologique des entreprises : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/lobservatoire-national-des-emplois-et-metiers-leconomie-verte

[1] : Générations 2013 : statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2019-07/datalab-essentiel-183-formations-environnementales-juillet2019.pdf
[2] A lire sur ce sujet Pablo SERVIGNE | Comment tout peut s’effondrer
[3] statistiques.developpement-durable.gouv.fr/les-eco-activites-et-lemploi-environnemental-en-2017-premiers-resultats-0
[4] studyrama.com/formations/fiches-metiers/environnement-developpement-durable/
[5] fournisseur-energie.com/internet-plus-gros-pollueur-de-planete/

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.