Les 8 facteurs qui définissent l’entreprise sociale en Europe

L’entreprise sociale est un concept encore mal défini, car émergent. Pourtant, l’European Research Network propose plusieurs critères qui permettent de cadrer et de définir ce qu’est une entreprise sociale en Europe. Ces notions sont pratiques, car elle permettent par la même occasion de définir ce qui “n’est pas” une entreprise sociale.

8 critères pour cadrer l’existence d’une entreprise sociale en Europe

Activité continue de production de biens ou de services

Comme toute entreprise, une entreprise sociale doit avoir une activité régulière dans sa production, que ce soit, de bien, de services ou même de connaissances. L’entreprise sociale reste une entreprise avant tout. Son modèle de croissance n’est, juste pas essentiellement basé que sur la création de richesses.

Un projet porté par un groupe autonome

L’entreprise sociale doit être indépendante, c’est à dire privée. Comprenez par la qu’elle ne peut pas être rattachée à l’état ce qui en ferait une administration ou une autre forme de structure qui ne serait pas entreprise dites sociale.

Prise de risque économique significative

Comme tout entreprise, elle doit prendre des risques afin de créer de la richesse. Elle va devoir investir et faire des choix économiques pour développer sa croissance. Cette notion est a opposée à l’administration qui ne prendra pas de risque et dont le but est de rester solide et perenne en toute circonstance.

Niveau d’emplois rémunérés

Une entreprise a besoin d’experts métiers pour mettre en place sa stratégie. Contrairement à une association, elle aura besoin de salariés payés correctement pour réaliser ses objectifs (en quantité et en technicité)

Objectif explicite de services rendus à la communauté

Les objectifs d’une entreprise sociale doivent avoir une vocation “sociale” ou “solidaire”. Comprenez qu’elle ne doit pas être uniquement profitable pour celui qui la possède et ne peut pas mettre en place des stratégie de dévelloppement nuisibles  (ex de mauvaises pratiques: Coca Cola au Mexique)

Initiative provenant d’un groupe de citoyens autonomes

L’entreprise sociale doit être mise en place à partir d’un groupe de citoyens autonomes. Le mot-clé a retenir, c’est le mot “citoyen” qui indique l’engagement pour la “communauté” dont ils feront preuve.

Dynamique participative

La dynamique d’une entreprise sociale doit être participative. Tout le monde doit pouvoir donner son avis. Le pouvoir de décision ne doit pas dépendre sur la détention du capital.

Redistribution raisonnable des gains

Enfin et non des moindres. Une entreprise sociale doit repartager de manière équitable ses bénéfices. C’est un point très important qui permet une meilleure justice au sein de la structure. A noter que ce point est encadré par la loi.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.